Epreuve de langue étrangère anglais - option concours OG

Epreuve de langue étrangère anglais - option concours OG

L'épreuve optionnelle de langue étrangère, se présente en trois parties: version, thème et composition. Ici nous présenterons que les parties version et thème.

Version (traduction vers le français)

The magician - The revolution that Steve Jobs led is only just beginning

When it came to putting on a show, nobody else in the computer industry, or any other industry for that matter, could match Steve  Jobs. His product launches, at which he would stand alone on a black stage and conjure up an “incredible” new gadget in front of an awed crowd, were the performances of a master showman. All computers do is fetch and shuffle numbers, he once explained, but do it fast enough and “the results appear to be magic”. Mr Jobs, who died his week, aged 56, spent his life packaging that magic into elegantly designed, easy-to-use products.

The reaction to his death, with people leaving candles and flowers outside Apple stores and the internet humming with tributes from   politicians, is proof that Mr Jobs had become something more significant than just a clever money-maker. He stood out in three ways – as a technologist, as a corporate leader and as somebody who was able to make people love what had previously been impersonal, functional gadgets. Strangely, it is this last quality that may have the deepest effect on the way people live. The era of personal technology is in many ways just beginning.
As a technologist, Mr Jobs was different because he was not an engineer – and that was his great strength. Instead he was obsessed with product design and aesthetics, and with making advanced technology simple to use.

The Economiste, October 8th 2011

Réponse:

Le magicien - La révolution menée par Steve Jobs n’en est qu’à ses débuts.

Lorsqu’il s’agissait de faire le spectacle, personne d’autre dans le secteur informatique comme d’ailleurs dans tout autre secteur ne pouvait rivaliser avec Steve Jobs. Les lancements de ses produits, à l’occasion desquels il se tenait seul dans un décor noir et faisait apparaître comme par magie un nouveau gadget « incroyable » devant un public impressionné, relevaient de la prestation d’un homme de spectacle consommé. Les ordinateurs ne font que chercher et brasser des chiffres, avait-il un jour expliqué, mais s’ils le font assez vite, « les résultats s’apparentent à de la magie ». M. Jobs, qui est décédé cette semaine à l’âge de 56 ans, a passé sa vie à intégrer cette magie à des produits aux lignes élégantes et faciles d’emploi.

Les réactions que sa mort a entraînées – depuis les bougies et les fleurs déposées devant les boutiques Apple jusqu’à Internet qui bruissait d’hommages rendus par les hommes politiques  – sont la preuve que M. Jobs était devenu autre chose que quelqu’un qui se contentait de gagner habilement de l’argent. Il se distinguait des autres de trois manières : comme technologue, comme chef d’entreprise et comme quelqu’un capable de faire aimer aux gens ce qui auparavant avait été des gadgets fonctionnels et impersonnels. Curieusement, c’est cette dernière qualité qui est susceptible d’avoir l’impact le plus profond sur le mode de vie des gens. A bien des égards, l’ère de la technologie individuelle n’en est qu’à ses débuts.

En tant que technologue, M. Jobs était différent parce qu’il n’était pas ingénieur – et c’était là sa grande force. En revanche, son obsession, c’était la conception et l’esthétique du produit ainsi que la facilité d’emploi de la technologie avancé.

Thème (traduction vers la langue étrangère)

Le débat sur l’appartenance à l’UE refait surface en Grande-Bretagne

La crise qui frappe l’Europe a ravivé un débat déjà ancien en Grande-Bretagne, entre europhiles et eurosceptiques. Les députés britanniques ont rejeté, lundi soir 24 octobre, un amendement proposant un référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE, mais le vote a été l’occasion d’une rébellion massive des conservateurs eurosceptiques contre le premier ministre David Cameron. [...]

Le vote était purement consultatif, et la motion n’avait aucune chance d’être adoptée. D’autant que l’opposition travailliste et les libéraux-démocrates – alliés des conservateurs au sein de la coalition au pouvoir, et europhiles – y étaient hostiles. Mais l’ampleur de la révolte parlementaire, sans précédent, constitue une défaite politique majeure pour M. Cameron, arrivé au pouvoir il y a dix-sept mois.

David Cameron a répété lundi devant les députés que l’intérêt national du Royaume-Uni est d’être dans l’Union européenne, d’aider à déterminer les règles qui régissent le marché unique, le plus gros marché pour les exportations puisqu’il en absorbe 50 %. « Ce n’est pas un argument abstrait, théorique, cela importe pour des millions d’emplois », a-t-il précisé.
Le Monde, 24 octobre 2011

Réponse:

Debate on E. U. membership resurfaces in Britain

The crisis affecting Europe has rekindled an already long-running debate in Great Britain between Europhiles and Eurosceptics. On the evening of Monday 24 th October, MPs rejected an amendment calling for a referendum on Britain remaining in the E. U., but the vote led to a massive revolt by Conservative Eurosceptics against the Prime Minister, David Cameron. [...]

The vote was purely consultative and the motion stood no chance of being adopted, all the more so as the Labour Opposition and the Conservatives’ Europhile coalition partners, the Liberal Democrats, were against it. But the size of the unprecedented parliamentary revolt a major political defeat for Mr Cameron who came to power seventeen months ago.

In the Commons on Monday, David Cameron repeated that it was in the U. K.’s national interest to be within the European Union and to help to determine the rules governing the single market, the country’s biggest foreign market, since it accounts for 50 % of British exports. “This is no abstract, theoretical argument. Millions of jobs are at stake,” he pointed out.

9.9 sur 10 pour 11537 avis.

PRÉPA PRÉSENTIEL

 
Préparation aux concours SOG et OG à temps plein. Paris Toulouse Lyon Bordeaux Lille

En savoir plus

PRÉPA À LA CARTE

Préparation aux concours SOG et OG à temps partiel. 10 heures hebdo

En savoir plus

PRÉPA À DISTANCE

Préparation aux concours SOG et OG à distance. Modules SOG / OG + stages

En savoir plus

STAGES SOG / OG

Préparation aux concours SOG et OG. 40H hebdo 100% dédiées aux concours

En savoir plus

Témoignages

Les anciens de Cap'Gendarme en parlent :

Réseaux sociaux

Sur Facebook

Sur Twitter

Nos cours de préparation aux concours de gendarmerie (SOG et OG) sont dispensés pour Paris, Toulouse, Marseille, Nice, Bordeaux, Lyon, Nantes, Lille, Strasbourg, Nancy, Rennes...
  • Stage de préparation concours SOG / OG à Paris
  • Stage de préparation concours SOG / OG à Toulouse
  • Stage de préparation concours SOG / OG à Lyon
Haut de page